IRAMAT Centre Ernest Babelon - UMR 5060


notre laboratoire

autres sites iramat

Nos tutelles

CNRS

Rechercher




Accueil du site > Projets > Projets en cours

CELTIC GOLD

CELTIC GOLD/ OR CELTE : l’orfèvrerie de la partie occidentale de la culture laténienne
Projet ANR-DFG 2017-20 (36 mois), dirigé par Barbara Armbruster (CNRS) et Roland Schwab (Curt-Engelhorn-Zentrum Archäometrie, Mannheim)

Partenaires du projet : UMR 5608 TRACES, CNRS-université de Toulouse ; UMR 5060 IRAMAT-CEB, CNRS-université d’Orléans ; CEZA Curt-Engelhorn-Zentrum Archäometrie, Mannheim
Ce projet vise à renouveler notre perception de la culture laténienne occidentale en abordant son développement économique, social, technologique et artistique à travers l’étude de ses productions en or. Il prolonge un précédent projet ANR-DFG intitulé « West Hallstatt Gold » qui a été mené entre 2012 et 2015.

La culture du second âge du Fer s’est développée sur une grande partie de l’Europe continentale et sur les îles Britanniques, entre le milieu du Ve av. J.-C. et le milieu du Ier siècle av. J.-C. Elle s’est caractérisée par de nouvelles dynamiques sociales et économiques par rapport à la période hallstattienne qui sont en partie liées aux contacts noués avec les régions méditerranéennes et aux phénomènes de migrations. C’est notamment à la période laténienne que les monnayages en or ont été introduits et développés, de façon concomitante à un nouveau système d’échange et à l’accès à de nouvelles sources de matières premières. Le travail d’orfèvrerie se prête tout particulièrement à la mise en évidence de traditions et d’innovations locales, ainsi qu’à celle des influences étrangères et des réseaux d’échanges au sein des arts et métiers, attestant de la mobilité des personnes, des objets et des idées.

Dans le cadre de ce projet, les objets de prestige en or laténiens sont étudiés selon différents axes, de l’approvisionnement en matière première à la transformation en objets, en abordant la question des formes artistiques, de l’usage des objets et de leur diffusion, jusqu’à leurs contextes de déposition et, finalement, la manière dont ils ont été découverts. Les monnaies sont intégrées à l’étude lorsqu’elles sont associées aux objets en or dans les dépôts afin de croiser les informations sur leur composition, sur la provenance supposée de leur métal et sur leur valeur économique.

La méthodologie développée pour ce projet comprend une étude typo-chronologique et technique fondée sur des observations à différentes échelles et des analyses de la composition élémentaire réalisées aux moyens de méthodes complémentaires. L’aire géographique de découverte des objets étudiés s’étend de l’Allemagne à la France, en passant par le Benelux et la Suisse. L’IRAMAT-CEB a en charge l’observation au MEB et l’analyse (par MEB-EDX, spectrométrie de fluorescence X, LA-ICP-MS) des objets d’orfèvrerie et des monnaies conservés dans les collections françaises.

Les membres de l’IRAMAT-CEB impliqués dans CELTIC GOLD sont Maryse Blet-Lemarquand et Sylvia Nieto-Pelletier
Pour en savoir plus : the-celtic-gold-project


Torque de Montans (Musée d’Archéologie Nationale de Saint-Germain-en-Laye). Photographie B. Armbruster (CNRS, TRACES). Image MEB M. Blet-Lemarquand (CNRS, IRAMAT-CEB).

Pour information : texte site ANR pour CELTIC GOLD