IRAMAT Centre Ernest Babelon - UMR 5060


notre laboratoire

autres sites iramat

Nos tutelles

CNRS

Rechercher




Accueil du site > À la une

"Mine, métal, monnaie, Melle. Les voies de la quantification de l’histoire monétaire du haut Moyen Age", Coordination éditoriale de Marc BOMPAIRE, Guillaume SARAH.

La quantification monétaire est une préoccupation majeure des historiens des échanges et des numismates. Pour le haut Moyen Age, le manque de « données chiffrées » a par le passé incité à étudier cette question par des approches extérieures à la monnaie. Des travaux récents semblent toutefois démontrer que l’examen de l’ensemble des données constitue une approche légitime. L’étude de la signature géochimique du métal produit à Melle, dans le cadre du projet ANR FAHMA (Filière de l’argent au haut Moyen Age), a conduit à essayer de mettre en évidence ses liens avec le monnayage émis au nom de cette cité et au-delà. Il y a là des éléments pour suivre la diffusion de ce stock métallique qui nous invitent à réfléchir sur l’importance quantitative de la production minière de Melle et sur sa contribution au stock métallique et monétaire disponible à l’époque. Le cas de Melle nous place dans le monde Franc, mais des éclairages sont apportés sur les monnayages byzantins et arabes, orientaux et occidentaux, pour lesquels ont été mises en œuvre diverses méthodes spécifiques. Des comparaisons avec d’autres sites miniers liés à des productions monétaires sont également proposées : il s’agit de mettre en valeur les procédures de raisonnement et les présupposés fondant les propositions de quantification des productions métalliques ou monétaires, de la masse monétaire en circulation ou de l’intensité de cette circulation.

Voir en ligne : "Mine, métal, monnaie, Melle. Les voies de la quantification de l’histoire monétaire du haut Moyen Age", Coordination éditoriale de Marc BOMPAIRE, Guillaume SARAH.