IRAMAT Centre Ernest Babelon - UMR 5060


notre laboratoire

autres sites iramat

Nos tutelles

CNRS

Rechercher




Accueil du site > Thèmes de recherche > Archéométallurgie

L’archéologie minière et métallurgique

par Guillaume Sarah -

En collaboration avec d’autres équipes, de l’IRAMAT ou d’autres unités, l’activité des membres de l’IRAMAT-CEB sur des chantiers de fouilles archéologiques a connu une forte intensification depuis une dizaine d’années. Ces travaux concernent des sites d’activité minière ou métallurgique de diverses périodes, en France comme à l’étranger.

Les recherches en archéologie de terrain portent sur les sujets suivants :

  • Exploitation minière et procédés métallurgiques des métaux non-ferreux à la fin du Moyen Age
    Depuis plus de 10 ans, le http://castel-minier.eu/Accueil à Aulus-les-Bains (Ariège) fait l’objet de campagnes de fouilles programmées annuelles (dir. Fl. Téreygeol, IRAMAT-LMC) destinées mieux comprendre l’exploitation et la production sur un site poly-métallique (argent, cuivre, plomb, fer). Les travaux portent à la fois sur les réseaux souterrains et les sites de traitement de surface. L’IRAMAT-CEB est fortement impliqué dans ces travaux, à la fois sur le terrain et au laboratoire. Le matériel issu du site de Castel-Minier fait actuellement l’objet d’une étude archéométrique visant à reconstruire les procédés métallurgiques mis en œuvre (thèse de J. Flament).
  • L’or en Égypte à la période hellénistique
    L’exploitation de l’or en Égypte est très ancienne, les premières traces d’exploitation remontant à l’époque prédynastique, au quatrième millénaire. La redécouverte d’un district minier dans le désert oriental, à Samut, a mené deux équipes à s’unir (B. Redon, CNRS-MOM (dir.) et Th. Faucher, CNRS-IRAMAT-CEB (co-dir.)) pour l’étude de l’exploitation de l’or à l’époque hellénistique. Cette mission, initiée en 2012, est financée par l’IFAO et le MAE. Elle a pour but l’étude des différentes étapes de la chaine opératoire, de l’extraction du minerai à sa diffusion au pays et à la Méditerranée Orientale ainsi que l’étude de l’occupation ptolémaïque dans le désert.
  • L’argent en Asie centrale à l’époque médiévale
    L’Asie centrale est une zone particulièrement riche en ressources minières et minérales. Pendant les premiers siècles du Moyen Âge, les gisements d’argent qui s’y trouvent ont fait l’objet d’une exploitation intensive destinée à alimenter les ateliers monétaires frappant des dirhams (monnaie d’argent islamique) pendant la domination du califat abbasside. Ce projet vise à la fois comprendre à les techniques minières et métallurgiques employées pour transformer le minerai en métal et à évaluer la diffusion de l’argent produit dans cette zone par une approche intégrant archéologie, archéométrie et expérimentation. Une première mission de prospection a été réalisée dans le cadre du projet LARS (L’argent de la route de la soie) financé par le réseau national des MSH en 2014-2015.