IRAMAT Centre Ernest Babelon - UMR 5060


notre laboratoire

autres sites iramat

Nos tutelles

CNRS

Rechercher




Accueil du site > Thèmes de recherche > Pigments et colorants anciens

Manuscrits arabes


L’étude ciblée d’un corpus de manuscrits peut aussi apporter des informations sur des pratiques en lien avec une culture et une tradition. Ainsi l’analyse de corans appartenant à l’aire occidentale du monde islamique, aura pu montrer des concordances : l’emploi d’un même matériau rouge - le rouge de kermès cochenille-, le non emploi de blanc ou de couleurs mélangées, sur une très longue période dont les textes actuellement connus ne faisaient pas mention.

La recherche plus spécifique concernant un manuscrit particulier issu d’un contexte historique précis est également menée. Ainsi l’analyse détaillée d’un recueil théologique de Rashid al-Din (Bnf a2324, XIVe siècle) remarquable par sa riche décoration et son format, a permis de corroborer la thèse d’un processus de production au sein de ce qui pourrait s’apparenter à un atelier. Ou bien, celle d’un manuscrit hors norme de la même période : le coran de GWALLIOR provenant d’un sultanat indien et dont la copie fut produite dans une période troublée de fin de règne. Même si nos résultats nous interrogent au sujet de l’organisation mise en place pour aboutir à cette surprenante production, ils nous révèlent des concordances frappantes avec les pratiques utilisées dans les aires de production plus occidentales.

Les recherches actuellement menées sur cet axe concernent l’étude de la production et de la diffusion de corans de l’occident musulman de la période comprise entre le XIIe et le XIVe siècle.

Publications manuscrits arabes