IRAMAT Centre Ernest Babelon - UMR 5060


notre laboratoire

autres sites iramat

Nos tutelles

CNRS

Rechercher




Accueil du site > Projets > Projets en cours

Ancient Kura / Kura in Motion !

Ancient Kura / Kura in Motion !

Kura in motion ! : Hommes, plantes et animaux dans leur dynamique au sein de la moyenne vallée de la Kura, 6e-3e millénaires BCE
Programme franco-allemand en SHS (FRAL) 2012, dirigé par B. Lyonnet (CNRS), 2013-2016.

Ancient Kura : Cultures anciennes du Sud Caucase
Projet ANR/DFG dirigé par B. Lyonnet (CNRS) et B. Helwing (DAI-Berlin), 2009-2013.

Les projets Ancient Kura, puis Kura in Motion !, ont pour objectif de comprendre différents aspects de la dynamique (mobilité, transformations, circulations) propres aux populations, paysages, animaux et plantes du Sud Caucase, le long de la moyenne vallée de la Kura. Cette région inclut d’Est en Ouest : la steppe de Mil au Sud de l’Azerbaïdjan, la région de Tovuz avec Mentesh Tepe à l’ouest de l’Azerbaïdjan, et la région de Bolnisi en Géorgie orientale avec le site d’Aruchlo. Les recherches se concentrent sur les périodes pré- et proto-historiques depuis les premières occupations néolithiques (6e mill.) jusqu’au début de l’Age du Bronze (3e mill.). Kura in Motion ! est le prolongement du projet Ancient Kura, il a pour cadre la même région avec la plupart des mêmes intervenants allemands et français.

Ancient Kura a permis d’établir pour la première fois dans la région une séquence chronologique fiable, un cadre environnemental général, et une meilleure connaissance des premières communautés humaines. Les résultats témoignent de stratégies de développement parallèles mais individuelles dans cette zone géographique, particulièrement en ce qui concerne la mobilité.

Kura in Motion ! est un projet qui vise à comprendre la dynamique en œuvre dans quatre domaines :

  • l’évolution du paysage qui est très fortement marquée par les changements eustatiques de la mer Caspienne,
  • les fréquents changements d’occupation qu’attestent des sites de courte durée ou une architecture légère dès le Néolithique,
  • la grande variabilité observée dans les animaux et les plantes domestiqués localement ainsi que dans les modes de gestion des troupeaux,
  • et enfin, l’accessibilité aux ressources minérales.

L’ensemble de ces recherches devrait nous permettre une meilleure compréhension des mouvements des hommes, plantes, animaux et matériaux au Sud Caucase.

Dans le cadre de ce projet, le laboratoire étudie la distribution des outils en obsidienne retrouvés sur les sites azerbaïdjanais de la vallée de la Kura. Les techniques mises en œuvre sont la spectrométrie de masse à plasma avec prélèvement par ablation laser et la fluorescence X.